Guide de choix de l'interrupteur électrique

Lecture 5 min.
Illustration electriciteguide
Pour approfondir

Dans une construction neuve ou lors de travaux de rénovation électrique, les accessoires en électricité que l'on choisit pour le long terme doivent être réfléchis. C'est le cas des interrupteurs électriques : sur le marché actuel, ils sont disponibles en différents types et sous de nombreuses formes, à tous les prix. Voici un guide pour vous accompagner dans vos choix d'appareillages électriques.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour une installation électrique
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez

Comment installer un interrupteur ?

L'interrupteur est une commande, permettant d'alimenter ou de couper le courant d'un ou plusieurs éclairages, prise de courant ou appareil domotique. 

Selon le modèle installé, cet appareillage est relié au tableau électrique et a donc pour fonction d'éteindre ou d'allumer l'appareil commandé.

Il existe 2 types de poses de cet équipement électrique :

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

L'interrupteur en pose encastrée

Cette installation est privilégiée en neuf, car elle nécessite des travaux d'encastrement (saignées dans les murs, passage de gaines électriques, pose d'une boîte d'encastrement, rebouchage des trous, etc) pour ne laisser que l'appareillage apparent sur le mur.

L'interrupteur en pose en saillie

Moins esthétique que le précédent, cet interrupteur est plus simple à installer et convient donc parfaitement aux travaux de rénovation ou d'ajout d'un appareillage supplémentaire sans saignée. Il est alimenté par un passage de câbles électriques dans une gaine apparente appelée goulotte et se fixe facilement au mur avec un raccordement réalisé dans son boîtier.

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

Les différents modèles d'interrupteurs

Aujourd'hui, il existe une gamme complète d'interrupteurs destinés à l'installation électrique domestique pour répondre à tous les besoins et envies des particuliers en matière de couleur, de finition, de matériau (plastique, titane, porcelaine...), de technologie...

Le prix varie en fonction de la technologie et du design de l'appareillage, démarrant à 2€ environ pour un modèle simple et s'envolant jusqu'à 100€ pour les appareils les plus complexes.

Choisir son interrupteur selon la commande d'actionnement

Votre choix peut 

  • Interrupteur à bascule : large ou étroit et de forme carrée, rectangulaire ou ronde, il est doté d'un bouton unipolaire que l'on actionne manuellement de la position OFF à la position ON. Utilisé dans les pièces sèches et pourvu de deux bornes de raccordement, il interrompt seulement l'alimentation de la phase. Il peut être simple ou double sur le même appareillage pour commander un ou plusieurs éclairages.
  • Interrupteur à levier ou 2P : fonctionnant comme le précédent, il est essentiellement présent aujourd'hui dans les logements anciens mais encore disponible à l'achat, le plus souvent en porcelaine. Bipolaire (interrupteur 2P, à deux pôles), on l'utilise dans les pièces humides pour garantir la sécurité des usagers contre les courts-circuits en coupant la phase ET le neutre. Il est doté de quatre bornes de raccordement.
  • Interrupteur à bouton poussoir : celui-ci est actionné par simple pression sur le bouton qui revient immédiatement à sa position initiale. Il existe également un modèle à poussoir silencieux, avec une pression discrète du mécanisme.
  • Interrupteur à commande rotative : ce type est généralement utilisé pour les variateurs d'intensité et les minuteries. Il fonctionne en tournant une molette.
  • Interrupteur tactile : il s'actionne en posant le doigt dessus, comme un écran de smartphone.
  • Interrupteur à effleurement : ce mécanisme s'enclenche sans contact, en passant la main ou le bras devant.
  • Interrupteur à commande automatique : un détecteur de mouvement d'une portée de quelques mètres couplé à une minuterie actionne cet interrupteur, très utilisé dans les pièces sombres ou les cages d'escalier pour éclairer votre passage automatiquement et y faciliter vos déplacements.
Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Les autres technologies de commandes d'éclairage

Depuis ces dernières décennies, les appareillages électriques domestiques se sont dotés d'apports technologiques dans le but de réduire la consommation d'énergie et d'amener plus de confort d'utilisation aux particuliers.

L'interrupteur va-et-vient

Il sert à commander un éclairage depuis au moins deux points distincts.

L'interrupteur à témoin lumineux

Très apprécié pour commander les lieux peu utilisés tels que le garage, la cave ou le grenier, cet appareillage est pourvu d'un voyant lumineux informant l'usager de la position ON de l'interrupteur et donc de la lumière activée dans la pièce.

Certains sont pourvus d'une couronne lumineuse pour repérer l'interrupteur dans les lieux sombres sans avoir à tâtonner sur le mur.

Le variateur d'intensité

S'il ne fonctionne que sur les ampoules halogènes ou à incandescence, ce type d'interrupteur permet de réduire ou d'augmenter l'intensité de la lumière selon vos besoins.

Il existe des modèles plus complexes, à double fonction comme le télévariateur qui s'utilise à la fois par pression comme un interrupteur classique et par rotation pour faire varier l'intensité lumineuse. Certains sont également équipés d'une minuterie.

Il faut savoir que ces appareils consomment de l'électricité même lorsque l'éclairage commandé est éteint.

La minuterie ou interrupteur temporisé

Par rotation du bouton, on actionne une minuterie qui maintient l'éclairage allumé le temps que l'on souhaite, de quelques secondes à quelques minutes.

Les interrupteurs pour commandes domotiques

Une gamme d'appareillages électriques plus complexes est également destinée à la domotique. Par exemple, les interrupteurs de commande de volets motorisés sont pourvus de trois positions : montée, descente et arrêt. Ils peuvent être à bascule ou tactiles.

L'interrupteur sans fil

Installé au mur ou portable, l'interrupteur sans fil est à la pointe de la domotique et de l'économie d'énergie. Aucun besoin de faire des travaux ni de le raccorder au tableau modulaire, car cet appareillage fonctionne par ondes radio

Il existe en système standard, en va-et-vient et même en "multi-scénario", permettant de commander plusieurs éclairages ou un éclairage ET un équipement domotique (pompe à chaleur, climatisation, volets électriques...).

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

Installer un interrupteur : les normes de sécurité à respecter

Afin de garantir la sécurité des occupants et celle des appareils branchés sur le réseau, l'électricité domestique doit répondre à la norme NF C 15-100 qui régit depuis 2016 l'installation électrique des habitations neuves et celles des rénovations électriques complètes.

Concernant les interrupteurs, ces normes déterminent leur positionnement obligatoire à une hauteur du sol comprise entre 90 et 130 cm (15 cm au-dessus du plan de travail), à l'entrée de chaque pièce du logement et dans tous les escaliers (une commande à chaque niveau est nécessaire).

Pour les personnes à mobilité réduite, les commandes doivent être installées entre 40 et 130 cm du sol.

Les interrupteurs extérieurs doivent être protégés de l'humidité, de la pluie et de la poussière. Pour cela, on choisit un appareillage avec un indice de protection IP25 au minimum, et idéalement au moins IP55.



Pour approfondir

Interrupteur ou disjoncteur différentiel : comment choisir ?

Si la norme impose au moins deux dispositifs de protection différentielle dans l'installation électrique d'un logement, elle laisse le choix entre disjoncteur et interrupteur différentiel. La différence entre les deux n'a rien d'anodin, car le disjoncteur protège plus que l'interrupteur. Découvrez comment choisir votre dispositif.

Les atouts d'un interrupteur temporisé

L'interrupteur minuterie permet de réaliser d'importantes économies sur la consommation d'électricité en affectant un temps d'allumage à certains équipements comme les lumières. Son fonctionnement est relativement simple, ainsi que son installation, que le minuteur soit encastré ou prenne la forme d'un module intégré au tableau électrique. 

Comment choisir et installer son variateur de lumière ?

Le variateur de lumière est un dispositif électrique qui s'installe à la place d'un interrupteur classique. Sa pose n'est pas compliquée et peut être effectuée par un électricien amateur. Idéal pour changer l'ambiance d'une pièce, cet interrupteur variable est de plus en plus prisé par les particuliers. 

Choisir et brancher ses interrupteurs va-et-vient

L'interrupteur va et vient est très utile dans la maison pour commander des éclairages à partir de plusieurs points. Le choix du type d'interrupteur à installer va dépendre du nombre de points de commande envisagé. Le branchement est quant à lui relativement simple pour peu que l'on suive scrupuleusement les codes couleurs et les connexions.

L'intérêt d'un télérupteur pour son installation éléctrique

Un télérupteur est un dispositif électrique qui améliore le confort d'éclairage dans une maison. Il permet de contrôler l'éclairage d'une pièce depuis différents endroits de votre habitation. Il en existe de différents modèles, chacun adapté à une installation électrique particulière. 



Illustration
Comparez des électriciens qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez