Tout savoir sur le tableau électrique

Lecture 5 min.
Illustration electriciteguide
Pour approfondir

Vous souhaitez réaliser l'installation électrique de votre logement ou la modifier ? Vous recherchez des informations sur le fonctionnement du réseau électrique domestique ? Dans cet article, découvrez toutes les informations essentielles sur le tableau électrique : fonctions, différents types disponibles, éléments qui le composent, normes en vigueur... Ainsi, vous deviendrez incollable sur cette fourniture électrique indispensable à votre habitat !

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour une installation électrique
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez

Présentation des tableaux électriques

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

À quoi sert-il ?

Également connu sous le nom de tableau modulaire, tableau de protection ou tableau de répartition, le tableau électrique est la pièce centrale du circuit électrique de votre logement.

Il a la forme d'un coffret électrique en plastique qui sert d'habitacle aux différents modules qui le composent : disjoncteurs, interrupteurs différentiels, compteur électrique, parafoudre, etc. Il en existe de différentes tailles, à choisir selon la dimension de l'habitat et des besoins.

Son rôle est de réunir au même endroit tous les circuits électriques de l'habitation (circuits simples, circuits spécialisés et circuits domotiques) et de les protéger contre les surtensions, les courts-circuits et les incendies d'origine électrique.

Il transmet le courant fort à tous les équipements du logement (luminaires, prises de courant, appareils, chauffage...) et permet de les sectionner indépendamment si besoin.

De plus, il protège les occupants de tous risques d'électrocution (s'il est conforme à la norme et sécurisé).

Si vous souhaitez séparer une partie de votre habitation du tableau général, dans le cas d'un espace professionnel ou d'une mise en location, vous pouvez le compléter d'un tableau divisionnaire : il fonctionne à l'identique, couvrant plusieurs circuits, mais reste indépendant du tableau principal.

L'installation électrique du tableau modulaire

C'est la norme NF C 15-100 définit les règles pour la pose de votre tableau.

 Il doit être positionné au mur dans un espace accessible à l'intérieur de la maison ou de l'appartement, et si elle existe, dans la gaine technique du logement (GTL), établie près de l'entrée principale ou de l'entrée de service ou dans une dépendance annexe comme le garage.

Son emplacement doit être sec et à l'abri de toutes infiltrations d'humidité, et surtout hors de portée des enfants.

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

Bien choisir son équipement : les différents tableaux électriques

Bien évidemment, vous ne choisirez pas le même tableau selon la superficie et la complexité de l'installation électrique de votre habitation : optez pour le nombre de rangées (1 à 4) et le nombre de modules (jusqu'à 52) qui conviennent.

Notez cependant qu'il est important de choisir un tableau de répartition plus grand que les besoins réels afin de pouvoir rajouter d'éventuels nouveaux circuits électriques à l'avenir.

Vous trouverez cet équipement dans les fournitures électriques de toutes les grandes surfaces de bricolage et enseignes spécialisées de France, soit nu et vide (juste le boitier), soit pré-équipé et pré-câblé (contenant déjà les modules nécessaires à votre installation électrique).

L'achat d'un tableau électrique nu

Variant seulement selon la taille et la marque, le prix du tableau nu s'élève en moyenne à 40€.

Si vous choisissez cette option, vous devrez compléter votre achat de tous les éléments nécessaires au branchement de vos circuits électriques, mais elle permet de réaliser une installation électrique sur mesure, correspondant exactement à vos besoins.

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

L'achat d'un tableau électrique pré-équipé

Ici encore, le prix varie en fonction du nombre de rangées et de modules, ainsi que de la marque, mais il est nettement plus élevé, jusqu'à 1300€ selon l'équipement déjà fourni avec le tableau. 

En ce cas, le tableau pré équipé est évolutif, non complètement rempli pour autoriser l'ajout de nouveaux modules.

Facile à installer chez soi, il est pré-équipé et précâblé selon la norme électrique en vigueur NF C 15-100.

La composition d'un tableau électrique complet

Réunissant différents équipements de protection des circuits électriques, le coffret se remplit selon les besoins de votre habitation.

Un emplacement est prévu pour écrire la correspondance du module avec le circuit électrique auquel il se rapporte, indispensable pour toute intervention ou modification du tableau.

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

Le disjoncteur général (500 mA)

Également nommé disjoncteur de branchement, il permet de couper le courant sur l'intégralité de l'installation électrique.

Il fait le lien entre votre circuit et l'arrivée électrique du fournisseur d'électricité.

Le disjoncteur différentiel

Servant à protéger les personnes, les équipements et les appareils électriques, il détecte les fuites électriques (un défaut d'isolement détectable par une différence d'intensité entre 2 conducteurs) et les courts-circuits et coupe automatiquement le courant afin d'éviter le risque d'électrocution.

Il est adapté à la puissance sélectionnée auprès du fournisseur d'énergie et saute si celle-ci est dépassée par le fonctionnement simultané de trop d'appareils à la fois.

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

L'interrupteur différentiel

Avec une sensibilité de 30 mA, il fonctionne comme les disjoncteurs différentiels, à la différence qu'il ne protège pas des surintensités.

On l'utilise pour les équipements sensibles (congélateur, matériel informatique, alarme...), car suivant le type, il continue de fonctionner même en cas de microcoupure du circuit.

Installé en tête de rangée, il coupe le courant sur toute sa rangée en cas de défaut d'isolement détecté.

Il en existe 3 catégories principales :

  • Type AC, employé pour l'utilisation standard,
  • Type A, utilisé pour les circuits spécialisés (cuisinière, plaques de cuisson, lave-linge...),
  • Type B, utilisé pour le courant continu (ex : éolienne).

Il est disponible avec différentes intensités, de 25 à 63 A, à choisir selon l'intensité nominale de votre habitat.

Les disjoncteurs divisionnaires

Ayant au fil du temps remplacé le fusible, le disjoncteur divisionnaire protège l'appareil ou le groupe de prises électriques auquel il est relié des courts-circuits et des surintensités.

Alors que le fusible fondu devait être remplacé, le disjoncteur divisionnaire doit simplement être réarmé.

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

Le parafoudre modulaire

Obligatoire dans de nombreux départements français selon le risque d'impact de foudre, cet équipement installé après le disjoncteur général est une protection du circuit qui fait le lien avec la terre.

Les borniers électriques

Autrement connu comme bornier de raccordement ou bornier de répartition, le bornier électrique est un petit boîtier indispensable, servant de pont de distribution entre le conducteur et les réseaux extérieurs (la phase, le neutre et la terre).

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Les modules complémentaires du tableau de répartition électrique

Ces éléments de domotique non obligatoires permettent d'automatiser certains circuits ou de réaliser des économies d'énergie :

  • Le délesteur, qui coupe les circuits non prioritaires lorsque la puissance autorisée par le contrat est atteinte, permettant de souscrire un contrat moins cher
  • Le contacteur, qui fait fonctionner les appareils énergivores en heures pleines / heures creuses
  • L'horloge programmable, qui enclenche automatiquement le fonctionnement des appareils et équipements commandés
  • La minuterie, qui éteint automatiquement l'éclairage commandé après un laps de temps prédéterminé
  • L'interrupteur horaire, qui déclenche automatiquement un éclairage à heure fixe
  • L'interrupteur crépusculaire en lien avec une cellule photoélectrique, qui déclenche automatiquement un éclairage lorsque l'intensité lumineuse naturelle diminue.

Connaître les normes électriques domestiques

Régissant les installations électriques de tous les logements neufs ou rénovés, la norme NF C 15-100 fixe la réglementation qui garantit la sécurité des biens et des personnes.

Elle précise la composition obligatoire du tableau modulaire :

  • Schéma d'installation visible
  • Protection de chaque circuit par un dispositif différentiel à courant résiduel de 30 mA (interrupteur ou disjoncteur différentiel)
  • Mise à la terre
  • Présence de la GTL (Gaine Technique du Logement)
  • Nombre et emplacement des prises et points lumineux
  • Nombre de circuits spécialisés
  • Parafoudre si obligatoire...
Illustration
Comparez des électriciens qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez