Tout savoir sur la prise de terre et son installation

Lecture 5 min.
Illustration electriciteguide

Composant primordial pour la sécurité de l'installation électrique, la prise de terre permet d'éviter l'électrocution des habitants d'un logement. Son rôle est de dévier les fuites de courant électrique vers la terre. Découvrez pourquoi cet élément est important et comment le mettre en oeuvre, notamment si l'ont doit remettre aux normes son installation électrique.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour une installation électrique
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez

Qu'est-ce qu'une prise de terre ? 

C'est un élément essentiel de mise en sécurité de l'installation électrique. Directement reliée au tableau électrique, elle permet en effet de réduire les risques d'électrocution et de neutraliser, dans une moindre mesure, le rayonnement du champ électrique des appareils.

Certaines personnes sont plus sensibles que d'autres aux ondes électromagnétiques émises par les appareils électroménagers, hi-fi ou informatiques, voire par l'installation électrique elle-même. 

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Un élément de sécurité électrique

Il permet d'évacuer un courant électrique de défaut vers le sol. Par nature, le courant cherche en effet toujours à rejoindre la terre, dont la tension est égale à zéro. Lorsqu'il y a un faux contact dans un équipement (par exemple un lave-linge), la carcasse métallique absorbe une partie du courant électrique. Dès qu'on touche l'appareil, l'électricité se sert du corps humain pour rejoindre la terre. Si le courant traverse des organes vitaux (notamment le coeur), on risque l'électrisation, voire l'électrocution. 

On considère qu'un courant électrique de 30 mA est dangereux pour le corps humain (il peut provoquer un arrêt cardiaque).  C'est d'ailleurs pour cette raison que les différentiels les plus courants ont une sensibilité de 30 mA.

Si l'appareil est relié à la terre, le différentiel installé dans le tableau électrique va détecter le défaut et couper le courant automatiquement. Ainsi, non seulement on est protégé, mais on sait aussi directement quel circuit est défectueux. 

La plupart des appareils électriques sont munis de prises de terre. Sur les prises de courant, il s'agit de la borne métallique située au-dessus des deux trous. Le fil électrique utilisé est toujours de couleur vert-jaune

L'expression "prise de terre" est parfois utilisée à tort pour désigner l'ensemble du circuit de mise à la terre, or elle n'est qu'une partie de celui-ci.

Une obligation depuis 1991

La norme NF C15-100 impose de relier tout appareil électrique du logement à une prise de terre. Jusqu'en 1991, elle n'était obligatoire que pour les pièces d'eau et, avant 1969, elle n'était même pas imposée.

Si votre logement date d'avant 1969 et qu'il ne dispose pas d'une telle prise, il est fortement conseillé d'entreprendre des travaux de mises aux normes électriques afin d'en installer une.

Théoriquement, tout ce qui comporte du métal dans un logement doit être relié à la terre : canalisations d'eau, de chauffage ou de gaz, les appareils électroménagers ou sanitaires (y compris une baignoire en métal) et plus généralement toutes les prises de courant. 

Les seuls appareils dispensés de cette obligation sont ceux de classe 2 disposant d'une double isolation ou de très faible puissance (comme une lampe de chevet par exemple). 

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

Bien réaliser son circuit de mise à la terre

Pour remplir son office de manière efficace, il doit être réalisé dans les règles de l'art. Concrètement, il s'agit d'un élément métallique enfoui dans le sol et relié à l'installation électrique au moyen d'une barrette spécifique et d'une câblette en cuivre nu de 25 mm² de section.

Les règles à respecter

La norme NF C15-100 dit que la résistance de cette prise doit être au maximum de 100 ohms. Si l'on veut aussi neutraliser les champs électriques, il est conseillé de ne pas dépasser 50 ohms.

Or, la résistance dépend de la surface de contact entre le métal et la terre (plus la surface est grande, plus la résistance est faible). L'emplacement est notamment très important, car il dépend de la nature du sol. S'il est sableux ou rocheux, il est moins conducteur (donc moins efficace) qu'un sol argileux. Il faudra donc augmenter sa conductivité par un apport d'argile, de charbon ou même de limaille métallique.

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Piquet ou boucle ?

Il y a deux façons de faire :

  • Le piquet de terre est un morceau de métal (souvent de l'acier galvanisé) planté dans le sol à une profondeur d'au moins 1,5m à 2m, voire plus en fonction du terrain.  On peut enfouir plusieurs poteaux si nécessaire en les reliant entre eux avec un câble de terre.
  • La boucle en fond de fouilles consiste à installer de la câblette en cuivre nu de 25 mm² au fond des tranchées réalisées pour les fondations, avant de couler le béton. Cette installation ne peut donc être faite que pour les constructions neuves.

Pour des habitations déjà construites, il est aussi possible d'enfouir la boucle en câblette dans une tranchée d'au moins 1m de profondeur et qui fait le tour de la maison.

Combien coûte l'installation d'une prise de terre ?

En termes de matériel, les piquets et barrettes coûtent aux alentours de 10 € pièce et les 3 mètres de câbles sont vendus 10 à 12 € en grande surface de bricolage. Cependant, il est recommandé de faire appel à un électricien professionnel qui saura vous conseiller et réaliser votre installation. En effet, si le principe du raccordement est simple, sa mise en oeuvre est plus délicate. De nombreux paramètres liés à la nature du terrain sont à prendre en compte. 

Selon la technique choisie, la mise à la terre en elle-même coûte entre 500 et 1000 €. Dans le cadre d'une construction, ces travaux doivent être inclus dans les prestations de l'entreprise chargée de l'électricité. Pour une rénovation, le prix moyen (fourniture et pose) est de 90 à 110 € par m² pour une remise aux normes d'une installation électrique non raccordée à la terre.

Le coût horaire d'un électricien se situe entre 35 et 45 € HT, auquel il faudra ajouter les frais de déplacement et la fourniture du matériel.

De même, une fois le circuit réalisé, il est nécessaire de le vérifier en mesurant la résistance à l'aide d'un ohm-mètre de boucle à mesure directe. L'interprétation des résultats nécessite là encore un savoir-faire professionnel.

Illustration
Comparez des électriciens qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez