Branchement d'un disjoncteur différentiel : mode d'emploi

Lecture 2 min.
Illustration electriciteguide

La remise aux normes de son électricité domestique suppose de remplacer certains éléments du réseau et du tableau électrique par un équipement plus récent et plus adapté à l'installation actuelle. S'il faut le plus souvent faire appel à un artisan électricien, certaines fournitures électriques peuvent être changées par soi-même, comme le disjoncteur différentiel. Pour savoir comment faire en toute sécurité, suivez notre guide explicatif.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour une installation électrique
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez

Qu'est-ce qu'un disjoncteur différentiel 30 mA ?

Plus performant que l'interrupteur différentiel en termes de sécurisation de l'installation électrique de votre logement, le disjoncteur différentiel est un équipement que l'on place sur le tableau électrique afin de protéger la partie du circuit électrique à laquelle il se rapporte. 

Il allie les qualités du disjoncteur divisionnaire et celles de l'interrupteur différentiel, et remplace les anciens fusibles pour protéger vos appareils électriques et les personnes contre les courts-circuits et les fuites électriques. 

La sensibilité à 30 mA (milliampères) de ce dispositif différentiel correspond à la différence d'intensité détectable entre deux conducteurs en cas de défaut d'isolement. Si cela se produit, le dispositif saute et ne pourra être réenclenché que lorsque la fuite électrique en question sera réparée (à la différence du fusible qui fondait et qu'il fallait remplacer par un neuf).

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Comment raccorder un disjoncteur différentiel ?

Tout d'abord, il est nécessaire de s'assurer que le nouveau dispositif est bien conforme aux normes en vigueur : 

Il doit être estampillé norme NF C 15-100, régissant la sécurité des installations électriques domestiques et professionnelles. Si vous n'en êtes pas certain, n'hésitez pas à demander conseil en magasin.

Ensuite, votre équipement doit correspondre précisément à vos besoins : quel circuit électrique sera branché dessus ? Un groupe de prises de courant, un lave-linge, une plaque de cuisson ? Adaptez votre achat en fonction.

Idéalement, le nouveau dispositif doit être de la même marque que les autres.

Les précautions préalables à l'installation

La première chose à faire avant de toucher votre tableau électrique est de couper l'alimentation générale sur le disjoncteur général et de s'assurer qu'il est bien hors tension en vérifiant qu'il n'y a plus de courant à l'aide d'un multimètre.

Il est également recommandé de s'isoler du sol en portant des chaussures dotées d'une semelle en caoutchouc ou d'installer un tapis de sol en caoutchouc et de rester dessus durant tous les travaux.

Enfin, vous devez absolument vous assurer qu'il n'y a pas d'eau ni d'humidité stagnante à vos pieds ou aux alentours proches du tableau pour éviter tous risques d'électrocution, eau et électricité ne faisant jamais bon ménage...

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

Le positionnement dans le tableau de répartition électrique

  1. Commencez par retirer le capot de votre tableau puis insérez votre nouveau dispositif sur le rail en tête de rangée.
  2. Raccordez les fils de phase (couleur rouge) et de neutre (fil bleu) depuis l'alimentation générale et vers chaque disjoncteur divisionnaire.
  3. Enfin, vérifiez la mise à la terre de chaque élément de votre réseau électrique.

Tester votre disjoncteur

Une fois les branchements terminés et vérifiés, et le tableau refermé, enclenchez le bouton du dispositif différentiel pour le tester.

Il est recommandé de le tester une fois par mois pour garantir la sécurité de votre installation électrique.

Cette procédure est possible sans faire appel à un électricien, mais en cas de doute, ne pas hésiter à contacter un professionnel.

Illustration
Comparez des électriciens qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez