Comment éclairer un escalier ?

Lecture 4 min.
Illustration electriciteguide

Un escalier mal éclairé est synonyme de danger. L'éclairage d'un escalier apporte de la sécurité en permettant de savoir "où l'on met les pieds". C'est aussi un élément de décoration très intéressant pour mettre en valeur les volumes et donner une ambiance particulière à cette pièce de passage. 

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour rénover un éclairage intérieur
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez

Les règles à connaître pour bien éclairer son escalier

La première vocation d'un escalier est d'être utilitaire, pour atteindre une chambre à l'étage par exemple. Il faut qu'on puisse l'emprunter sans danger. Le défaut de luminosité des marches est une cause fréquente de chute, avec la glissade.

Contrairement à ce que l'on pense, il ne suffit pas de mettre une ampoule très puissante pour bien éclairer. Un bon éclairage d'escalier associe savamment ombres et lumière afin de sculpter chaque marche et la rendre bien visible.

Pour y parvenir, quelques règles à retenir :

  • Choisissez un ou des luminaires puissants, mais non éblouissants, suffisants pour illuminer toute la cage, les paliers éventuels et les marches ;
  • Positionnez de préférence votre éclairage pour que la luminosité vienne du haut et de biais par rapport aux marches, afin de faire apparaître des ombres dans les coins ;
  • Évitez la lumière diffuse et indirecte en privilégiant une source lumineuse éclairant directement les marches.
Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Quelles options pour installer l'éclairage de mon escalier ?

Un escalier est aussi un élément de décoration à part entière dans un logement. Au-delà de l'aspect sécuritaire, la lumière permet aussi de sublimer l'esthétique de ce volume parfois imposant, surtout s'il se trouve dans la pièce à vivre. On peut déterminer trois installations différentes.

L'éclairage venant du plafond

C'est la solution la plus classique, celle du plafonnier ou de la suspension. Dans un escalier à quart ou double quart tournant, on peut avoir une belle suspension d'un certain volume ou design qui descend dans l'espace de la trémie. Dans un escalier droit ou plus sombre, on peut opter pour deux voire trois plafonniers disposés à intervalles réguliers. Des appliques murales peuvent aussi être accrochées le long de l'escalier, à une hauteur d'environ 1,80 m à 2 m pour ne pas risquer de s'y cogner.

Ce type d'éclairage peut générer des ombres portées dangereuses, nécessitant l'installation d'un luminaire complémentaire (par exemple applique murale).

Demandez un devis gratuit pour rénover un éclairage intérieur

L'éclairage venant du mur ou des marches

C'est une option très tendance en décoration, car la lumière sculpte littéralement les marches en apportant une lueur suffisante, mais douce. On éclaire cette fois au niveau du sol, en utilisant des spots encastrés dans le mur ou des rubans de LED. Les luminaires peuvent être répartis à raison d'une marche sur deux ou trois et à une hauteur d'environ 20 cm (hauteur de la cheville).

L'encastrement nécessite de réfléchir cet aménagement avant la construction de votre escalier, sinon il faudra faire des saignées dans les murs. Plus pratiques à installer, les rubans de LED se posent en général à l'aide d'un adhésif ou d'une colle spécifique.

L'avantage des leds est de très peu consommer, leur durée de vie est donc énorme. Les leds sont blancs ou de couleur, autonomes ou branchés sur l'installation électrique. Présentés en rubans, ils peuvent épouser n'importe quelle courbe.

Entre le sol et le plafond, l'éclairage peut être aussi installé au niveau de la rampe, mais cela nécessitera un apport lumineux pour plus de sécurité.

Un détecteur de mouvement pour plus de confort

En général, l'éclairage d'un escalier est commandé à l'aide d'interrupteurs va-et-vient, de manière à ce qu'on puisse allumer au départ et éteindre à l'arrivée. Parfois, il arrive qu'on ne l'active pas, soit parce qu'on a les mains prises, soit parce qu'on est trop pressé pour appuyer sur l'interrupteur. Malheureusement, c'est toujours dans ces cas-là que la chute arrive. 

Pour pallier ce problème, l'interrupteur à détecteur de mouvement est très utile : le luminaire s'allume dès que quelqu'un arrive dans l'escalier et s'éteint automatiquement dès que plus aucun mouvement n'est enregistré. Cela permet en plus de réaliser des économies d'énergie, car on ne risque plus de laisser une ampoule allumée par inadvertance.

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Trois idées créatives pour illuminer son escalier

L'installation lumineuse dans l'escalier est l'occasion de laisser libre cours à son imagination pour créer une ambiance qui vous ressemble. Voici trois idées créatives pour vous inspirer :

  • Soulignez chaque nez de marche avec un ruban à LED adhésif. En plus de donner une visibilité parfaite à chaque marche, l'effet esthétique est très réussi et moderne. Plus classique : le ruban positionné de part et d'autre des marches, contre le mur.
  • Remplacez les contremarches d'origine par un matériau translucide et installez un spot derrière chacune d'entre elles. Si c'est trop lumineux, vous pouvez aussi baisser l'intensité lumineuse ou ne faire qu'une marche sur deux. Si votre escalier n'a pas de contremarches, installez des spots directement sous l'escalier : effet esthétique garanti !
  • Si vous ne voulez pas refaire toute votre installation, vous pouvez ruser, par exemple en installant sur chaque marche ou toutes les deux marches une boule de jardin en plastique lumineux. Vous pouvez aussi utiliser des bougies à LED dans des photophores. Attention, cette idée n'est pas recommandée si vous avez des enfants en bas âge ou un animal.
Illustration
Comparez des électriciens qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez