Comment bien éclairer sa cuisine ?

Lecture 4 min.
Illustration electriciteguide

Pour préparer les plats sereinement ou pour déjeuner en famille de façon agréable, il faut prévoir dans la cuisine un éclairage à la fois efficace et cosy. En plus d'un luminaire général, plusieurs systèmes peuvent être mis en place pour offrir une lumière localisée sur le plan de travail ou de cuisson, comme pour ambiancer la pièce et la décorer. Des spots encastrés dans les meubles hauts aux rubans LED dans les tiroirs, en passant par le lustre design, le choix est varié et intéressant.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour rénover un éclairage intérieur
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez

Quel type d'éclairage pour une cuisine ?

Le système d'éclairage est plus complexe en cuisine que dans les autres pièces, puisque les usages y sont multiples. En effet, dans une cuisine, on prépare les plats, on nettoie, on discute, on mange, on partage... Un seul point de lumière général au centre de la pièce ne suffit pas. Il convient d'ajouter différents luminaires en fonction du coin ou de l'espace à illuminer, mais aussi du support et du style de décor voulu.

3 types de lumières peuvent être installés en complémentarité : 

  • Un éclairage fonctionnel est indispensable pour être efficace et à l'aise sur le plan de travail, au niveau du coin cuisson ou de l'évier : spot encastré dans les meubles, spot sur rail, applique, barre LED... Autant de solutions qui offrent une luminosité franche et directe.
  • Une lumière décorative et conviviale (suspension seule ou en barre, lustre design...) est à privilégier pour agrémenter le coin repas, au-dessus d'un bar ou de l'îlot central.
  • Un luminaire d'ambiance (réglettes LED au niveau des tiroirs, spots encastrés dans les bas des meubles...) donne du caractère à votre pièce et vous facilite la vie.
Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Sources lumineuses aux murs ou plafond ?

Les luminaires se choisissent aussi en fonction du support. Pour un éclairage de cuisine mural optimal, préférez les appliques, les barres de spots orientables... Choisissez une suspension, un lustre, un plafonnier... de dimension suffisante pour une lumière de cuisine au plafond correcte.

Les 3 critères pour bien choisir son ampoule

Demandez un devis gratuit pour rénover un éclairage intérieur

L'intensité lumineuse

Au niveau du plan de travail, il est recommandé de disposer d'une intensité lumineuse d'au minimum 450 lux, quand 300 lux suffisent pour l'exposition générale de la pièce. Pour déterminer le flux lumineux de votre pièce (en lumens) selon le nombre de lux recommandé, voici la formule à appliquer : 

Lumens = lux x m²

Par exemple pour une pièce de 8 m² avec 2 m² de plan de travail, il vous faudra : 300 x 6 = 1800 lumens pour la lumière générale que vous pouvez répartir avec un plafonnier à ampoule LED de 1500 lumens accompagné d'un spot de 300 lumens ;  et 450 x 2 = 900 lumens pour éclairer localement le plan de travail.

La température de couleur

La température de couleur, c'est-à-dire la teinte de la lumière, a aussi son importance. 

Un blanc neutre (entre 4 000 et 4 500 kelvins) est parfait pour les espaces de préparation et de cuisson, un blanc chaud (entre 2 000 et 2 500 kelvins) convient mieux pour le coin repas et le luminaire général.

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

La puissance de l'ampoule

Exprimée en Watt, elle indique l'énergie consommée par le luminaire et donnait une idée autrefois de son intensité lumineuse. Or, maintenant avec la multiplication des ampoules LED, cette donnée n'est plus un critère de choix. Par exemple une ampoule LED de 12 Watts et une à incandescence de 100 Watts émettent la même lumière, mais pas pour une même consommation électrique !

Avec des luminaires à hauteur variable ou avec un variateur qui module l'intensité lumineuse, vous pouvez ajuster la clarté en fonction de vos besoins. 

Penser à l'éclairage sous meuble

Pour créer une ambiance conviviale et moderne, mais aussi pour disposer d'une lumière localisée sur le plan de travail par exemple, les éclairages sous les meubles sont idéaux. Faciles à poser et efficaces, ils intègrent aussi bien le dessous des meubles hauts que le bas du mobilier de cuisine.

Il existe pour cela différentes options. Les réglettes LED plates ou biseautées pour les coins et les rubans LED sont les plus répandus (du fait de la faible production de chaleur). Ils sont à visser, à coller ou à fixation magnétique (parfait pour les surfaces métalliques). Ces systèmes sont à brancher sur une prise ou à recharger sur secteur avec un transformateur. Certains intègrent un capteur de mouvement pour un déclenchement automatique.

Vous pouvez aussi encastrer dans votre mobilier des spots ou des barres LED.

Les luminaires sous meuble de cuisine, notamment ceux qui soulignent le contour bas des meubles, offrent une atmosphère design, voire originale si le système intègre un changement de couleur.

Demandez un devis gratuit pour rénover un éclairage intérieur

3 conseils pour bien éclairer sa cuisine

  1. Sélectionnez des luminaires adaptés aux coins à éclairer : la table à manger, le plan de travail, les placards... Pensez fonctionnalité et ambiance.
  2. Tenir compte des distances pour profiter au maximum de vos éclairages et éviter les projections d'ombre. Entre la table de cuisine, le bar ou l'îlot et le luminaire, il convient de prévoir une distance de 60 à 70 cm. Pour qu'un plan de travail soit suffisamment éclairé par un luminaire au plafond, vous devez placer celui-ci à 60 cm du mur, si vous n'avez pas de meubles hauts, ou à 100 cm si vous en possédez. 
  3. Faire attention à l'indice de protection pour les éclairages à proximité du point d'eau. Pour le luminaire, il est précisé un indice IP. Le deuxième chiffre concerne la protection du luminaire contre les liquides. 4 signifie par exemple que le modèle est protégé contre les projections d'eau, 5 contre les jets d'eau.
Illustration
Comparez des électriciens qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez