Réaliser une installation électrique dans une cuisine représente souvent un chantier difficile mais réalisable mais il faut avoir de bonnes connaissances en électricité et cette pièce dispose de réglementations en termes de pose et installation électrique.

Respect de la norme NF C 15-100

La hauteur des appareils est adaptée en fonction de la configuration en sachant qu’elle ne doit pas être inférieure à 5 cm pour les prises de courant, à 12 cm pour les sorties de câbles pour les plaques de cuisson et de 0.90 à 1.30 pour les interrupteurs et autre commandes. Toutes ces mesures se font à partir du sol.
C’est la norme NF C 15-100 qui détermine cette architecture et la réglementation en installation électrique dans la cuisine : il est par exemple interdit de poser une prise de courant au-dessus de l’évier ni au-dessus des plaques de cuisson. La norme NF C 15-100 prévoit des circuits spécialisés pour des appareils qui une forte résistance électrique et donc une forte puissance et une forte intensité.

Un ampèrage par appareil

La présence potentielle d’eau fait de la cuisine une pièce à risques et la multiplication des appareils électroménagers provoque une densité électrique, c’est pourquoi on conseille souvent de la protéger avec un disjoncteur différentiel 30A de type A. Chaque appareil puissant doit être alimenté donc par un dispositif spécialisé et relié au tableau par des fils de 6mm² : à chaque appareil, une section de câble est adaptée : le four indépendant a un fil de 2.5mm²correspondant à de 20A au disjoncteur, la cuisinière a du mm² pour du 32A, les plaques chauffantes ont du 6mm² pour du 32A tandis que la hotte électrique dispose de 1.5mm² pour du 10A et le lave-vaisselle a du 2.5mm² pour du 20A sur la tableau.

En résumé, la norme NF C 15-100 indique qu’il faut un point d’éclairage minimum au plafond, 6 prises de courant dont 4 sur le plan de travail, une prise de communication, un circuit de 32A, un circuit spécialisé pour les gros appareils électroménagers.