Le télérupteur et un petit dispositif qui a pour but de commander un circuit d’éclairage à partir d’un ou de plusieurs boutons-poussoirs. C’est très pratique et très économique pour gérer convenablement une installation électrique ayant plus de 3 points et piloter un éclairage. On retrouve souvent ce type de dispositif dans les longs couloirs, la cage d’escalier, les grandes pièces. On dit que le télérupteur remplace le montage dit « en cage d’escalier » qui utilise 4 conducteurs pour un seul permutateur.

Types de télérupteurs

Il est possible d’installer plusieurs télérupteurs mais il ne faut pas excéder le nombre de dix boutons-poussoirs pour éviter un passage permanent de courant trop important dans la bobine du télérupteur, cette bobine permet de changer l’état de son contact.
Il existe deux types de télérupteurs, à savoir le télérupteur unipolaire et télérupteur bipolaire : l’unipolaire va couper la phase lors de l’extinction de la lumière tandis que le bipolaire coupe les deux bipolarités, la phase et le neutre.
Comment fonctionne le télérupteur ? Dès qu’on appuie sur un bouton-poussoir, le contact du télérupteur se ferme et les lampes s’allument et avec une nouvelle impulsion, le contact s’ouvre à nouveau pour que chaque lumière s’éteigne, et ainsi de suite.

Installation d’un télérupteur et conseils

Le bouton-poussoir remplit la même fonction que ce soit pour éteindre ou allumer n’importe quel circuit. Il faut cependant veiller à ce qu’aucun télérupteur ne puisse être employé pour plusieurs allumages différents. Ainsi, on comprend aisément pourquoi le nombre de boutons-poussoirs est limité pour optimiser l’installation et ne pas surcharger l’ensemble du réseau électrique. Pour une mesure de sécurité évidente, le télérupteur bipolaire est davantage préconisé par les professionnels.
Pour choisir et comprendre le fonctionnement et surtout l’installation de télérupteurs, il est recommandé de prendre conseils auprès de professionnels avisés dans les magasins de bricolage ou sur les sites web spécialisés.