L'installation d'un compteur de chantier provisoire

Lecture 5 min.
Illustration electriciteguide

Lorsqu'on fait construire sa maison, on peut avoir besoin d'électricité le temps des travaux. Les compteurs électriques de chantier, aussi appelés branchements provisoires, permettent d'alimenter le site avant même d'élever les murs. Comment faire pour obtenir ce coffret ? Combien ça coûte ? Découvrez nos conseils pour bien choisir votre branchement provisoire.

Illustration
Comparez des devis gratuits
pour une installation électrique
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez

Compteur de chantier : bien choisir sa formule

C'est un compteur provisoire qui remplit les mêmes fonctions qu'un coffret normal : raccordement au réseau, distribution d'électricité, coupure générale. Son caractère temporaire est la seule chose qui le différencie du compteur classique. Il est raccordé au réseau pour une durée plus ou moins longue, afin d'alimenter en énergie un terrain non pourvu d'un raccordement définitif.

Il sert aux professionnels ou aux particuliers pour des chantiers de construction ou d'aménagement, par exemple pour brancher de l'outillage ou pour alimenter une grue, une bétonnière, de l'éclairage... Il peut aussi être utilisé pour assurer la fourniture d'électricité pour un événement temporaire (foire, festival, manifestation sportive...).

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Sa composition

En plus d'apporter l'électricité, le coffret de chantier doit assurer la sécurité du matériel et du personnel. Comme il est en général installé en extérieur, il doit être robuste, étanche et surtout conforme aux normes NF C14-100 (qui s'applique au domaine public) et NF C15-100 (pour les installations privées). 

Le compteur de chantier se présente sous forme d'une boîte, verrouillable à clé, comportant au minimum : 

  • Un compteur électrique qui comptabilise la consommation ;
  • Un interrupteur différentiel 30mA de type AC ;
  • Un disjoncteur 16A ;
  • Des prises de courant 2P+T (2 pôles + terre).

La plupart des coffrets proposent également un bouton d'arrêt d'urgence qui permet de couper le courant rapidement en cas de défaut.

Quelle puissance choisir ?

Cela dépend des appareils alimentés. En effet, on calcule le besoin de puissance de la même façon que pour le compteur définitif : il faut additionner la consommation (en kilowatt) des différents matériels qui seront branchés, puis on transpose le résultat en kilovoltampères. Sachant qu'1 kW est égal à 1 kVA, on en déduit la puissance nécessaire. 

La valeur la plus courante pour un chantier utilisant de l'outillage classique est de 6 kVA. Par contre, si un artisan a besoin d'y brancher une grue, il vaut mieux prévoir du 18 kVA.

Les compteurs de chantiers existent en monophasé ou en triphasé et proposent une puissance de 6 à 36 kVA (au-delà de ce seuil, les raccordements provisoires sont en général réservés aux professionnels). 

Demandez un devis gratuit pour une installation électrique

La durée de location

Le compteur électrique provisoire peut être installé pour une durée courte (inférieure ou égale à 28 jours) ou longue, c'est-à-dire pour plus de 28 jours. Dans ce cas, la durée totale ne pourra excéder un an.

Au bout d'un an, il est néanmoins possible de renouveler pour trois mois seulement et si la demande est justifiée. 

Lorsque vous n'avez plus besoin du branchement provisoire, il suffit de résilier le contrat auprès du fournisseur. Ce dernier se charge d'informer Enedis qui prévoit une intervention pour procéder au dé-raccordement (votre présence n'est pas requise, sauf pour récupérer votre coffret). 

Les démarches pour obtenir un compteur électrique provisoire 

Comme pour le raccordement définitif, c'est Enedis, le gestionnaire de réseau d'électricité, qui est responsable du branchement provisoire : on peut soit le contacter directement, soit passer par son fournisseur d'électricité habituel. Ce dernier va se mettre en contact avec Enedis pour faire la demande. 

Tous les fournisseurs d'énergie ne proposent pas la prestation de raccordement provisoire. Dans ce cas, vous pouvez vous rapprocher d'EDF.

Pour faire une demande de branchement, il faut fournir les informations suivantes :

  • L'adresse exacte d'implantation du compteur (un plan de masse peut être demandé pour préciser l'emplacement du boîtier) ;
  • La puissance souhaitée et s'il s'agit de monophasé ou triphasé ;
  • La date souhaitée pour le début de raccordement et la fin envisagée.

Une fois la demande acceptée, Enedis vous envoie une lettre d'engagement à signer, par laquelle vous attestez notamment du caractère provisoire du branchement. Puis l'opérateur fixe avec vous un rendez-vous pour l'ouverture de compteur (votre présence est requise sur site).

Comparez des électriciens qualifiés près de chez vous

Prix du raccordement d'un compteur de chantier 

Le coût de raccordement au réseau d'électricité dépend du type de terrain sur lequel s'effectue le branchement et du caractère isolé ou groupé de l'opération.

Prix d'un raccordement provisoire selon le terrain
Type de terrainCoût TTC pour une opération groupéeCoût TTC pour une opération isolée
Terrain nu (sans aucune borne de connexion au sol)
Le branchement est dit non-fixe et est installé sur un tableau ou un poteau du réseau de distribution situé sur le domaine public.
155,04 €258,40 €
Terrain semi équipé (disposant d'une borne de connexion)
Le branchement non-fixe est réalisé sur la borne. 
115,83 €193,06 €
Terrain pré équipé (disposant déjà d'armoires destinées aux branchements provisoires)
C'est le cas par exemple des terrains régulièrement utilisés pour les marchés ou les foires.
65,23 €108,70 €


Une fois l'intervention réalisée, il faudra ajouter le prix de l'abonnement et des consommations qui seront facturés par votre fournisseur d'énergie. 

Il n'y a aucune obligation de passer par EDF pour l'abonnement, tous les fournisseurs d'énergie proposant le branchement provisoire peuvent être sollicités.

Faut-il acheter ou louer son coffret  de chantier ?

Avant l'intervention d'Enedis sur le terrain à raccorder, vous devez fournir le coffret de chantier. Enedis a longtemps proposé la location de cet équipement, mais il renvoie aujourd'hui vers les prestataires privés. Le coût est de 25 à 60 € par mois en fonction de la puissance. Il est également possible d'acheter le boîtier, dans les magasins de bricolages, sur les sites Internet spécialisés en fourniture de matériel électrique ou encore auprès d'un électricien. Un coffret complet et aux normes coûte de 200 à 500 € selon la puissance, il est également possible d'en trouver d'occasion sur les sites de petites annonces. 

Dans tous les cas, vérifiez bien que le boîtier est conforme aux normes NF C14-100 et NF C15-100, que les composants sont en bon état et qu'aucun fil n'est dénudé.

Le choix entre location et achat va dépendre de la puissance du compteur et de la durée envisagée. Si le branchement est de courte durée, la location est souvent plus avantageuse. En revanche, un achat sera plus facilement rentabilisé sur une longue durée, d'autant que vous pouvez par la suite revendre votre coffret s'il n'est pas détérioré.

Illustration
Comparez des électriciens qualifiés
près de chez vous
Trouvez le bon électricien pour votre projet.
Comparez