En électricité comme dans tout corps de métier, les professionnels utilisent un jargon singulier qui leur permet de se faire comprendre rapidement. Que ce soit à propos des matériaux ou du matériel ou encore des tâches à accomplir, l’électricien dispose d’un vocable varié et néanmoins technique, en voici quelques exemples par ordre alphabétique.

A

Adéquation : aptitude du réseau électrique à répondre à la demande électrique et aux besoins énergétiques.
Affaissement de tension : baisse de tension d’un réseau de transport.
Angle de phase : relation angulaire entre une tension de courant et le courant alternatif lui-même.
Anomalie : employé souvent pour évoquer un court-circuit mais est aussi employé pour désigner un événement aléatoire.

B

Batterie de condensateurs : ensemble d’appareils électriques qui fournit de la puissance au réseau électrique.
Batterie de condensateurs : ensemble d’appareils électriques qui fournit de la puissance au réseau électrique.

C

Charge électrique : quantité de puissance électrique requise pour un point donné d’un réseau.
Circuit : conducteur dans lequel circule le courant électrique.
Coupure de ligne : rupture de ligne de transport par ouverture d’un disjoncteur
Coupure de réseau : ouverture d’un ou plusieurs disjoncteurs pour isoler un élément particulier.
Courant électrique : déplacement de charges électriques dans un conducteur.
Courant alternatif : courant électrique dont le sens et l’intensité varient de façon périodique.
Courant continu : courant électrique d’intensité constante
Court-circuit : connexion accidentelle de faible résistance entre 2 points d’un circuit électrique.

D

Délestage : action de couper volontairement une charge de consommation dans un réseau d’alimentation.
Demande : quantité d’énergie électrique livrée aux consommateurs.
Disjoncteur : commutateur qui peut ouvrir ou fermer un circuit.
Distribution : fonction de livraison de l’énergie électrique aux consommateurs.

E

Enclave : Partie d’un réseau électrique isolé du reste du réseau