Lors d’une installation électrique, les précautions et préventions sont devenues des obligations réglementaires : en effet, la norme NF C 15-100 préconise tout un ensemble de points de vérifications qu’il faut aborder avec sérieux pour obtenir une installation conforme, sécurisée et en bon fonctionnement. Que ce soit sur le plan technique, que l’installation soit temporaire ou permanente, une vérification de l’installation électrique doit toujours être effectuée lors de la mise service et après toute modification de structure. En règle générale, la vérification s’effectue par un organisme agréé ou une personne qualifiée appartenant à la collectivité qui va venir vérifier de la réalisation de l’installation conformément aux prescriptions de sécurité.

L’électricité est un secteur où nombre d’accidents, notamment domestiques, ont encore augmentés et il convient d’améliorer la prévention des risques à cet égard.

Des exigences

Cette vérification a plusieurs exigences : avant la mise sous tension, l’organisme Consuel effectue sa propre vérification et en informe en suite le fournisseur d’énergie qui délivrera la mise sous tension. Si c’est dans le cadre d’une exploitation des installations électriques, la vérification se porte sur les équipements et les modifications de structure.
Concrètement, la vérification commence par une intervention sur le tableau électrique : on regarde le branchement des interrupteurs mais aussi les porte-fusibles et les prises électriques qui comportent notamment une prise de terre.
Quelle que soit la vérification, il est important de tenir à jour une attestation des actions de vérification et d’avoir à portée de main les documents techniques des différents éléments.

Nouvelle réglementation

Outre la norme NF C 15-100 qui régit l’installation électrique, les nouvelles exigences de sécurité sont réglementées par la norme XP C 16-600 qui propose une grille de contrôle.
Depuis 2009, la législation en cours ordonne un diagnostic électrique pour toutes les installation de plus de 15 ans mais un simple contrôle électrique est conseillé tous les 3 ans.