Depuis 2009, le diagnostic de toute installation électrique est obligatoire lors de la vente d’un logement dont l’installation électrique a plus de 15 ans. Près d’un logement sur 4 en France ne répond pas aux normes de sécurité et peuvent présentés un danger à cause de la vétusté de leur installation électrique en provoquant des incendies, des pannes, des électrisations, des électrocutions. Pour remédier à tout cela, le diagnostic électrique s’avère être la première étape vers une meilleure sécurité électrique.

Un contrôle rigoureux

Ce diagnostic vise à informer l’utilisateur de l’état de l’installation électrique en identifiant par des contrôles visuels, par des essais et des mesures les possibles défauts qui risquent de compromettre la sécurité des personnes et du lieu.
Ce diagnostic est confié à un professionnel certifié qui présente des garanties de compétence. Le diagnostic se concentre sur 4 domaines importants au sein de l’installation, à savoir l’alimentation électrique, le tableau électrique, la mise en terre et l’installation dans les différentes pièces.
Le diagnostic de l’installation électrique permet d’identifier (ou pas) de l’existence d’un appareil général de commande et de protection, de l’accès de ce dernier, de la présence d’un dispositif différentiel, d’un dispositif de protection contre les surintensité, de la présence d’une liaison équipotentielle et d’une installation adaptée aux pièces comme la salle de bain, mais aussi de vérifier l’état de l’installation intérieure, du matériel électrique inadapté.

Informer le client

Ensuite, à l’issue de ce diagnostic électrique, le professionnel doit informer ,voire alerter, l’utilisateur sur l’état de l’installation électrique en lui précisant les anomalies et leur localisation, en l’informant sur les risques encourus, en lui conseillant de faire effectuer les travaux de mise en conformité nécessaires. Le professionnel n’impose pas, c’est au libre-choix de l’utilisateur d’effectuer ou non les travaux.
Ce diagnostic n’est pas là pour pénaliser mais pour avertir et informer l’utilisateur et le futur acheteur en l’occurrence sur l’état électrique du bien immobilier.