Le câblage électrique est indispensable pour toute installation électrique car c’est lui qui permet la distribution du courant électrique. Tout le câblage électrique part du tableau électrique de répartition et va alimenter les prises électriques, les points d’éclairage, les différents appareils. Un câble regroupe plusieurs fils électriques qui sont regroupés dans une seule et même gaine.

Une réglementation stricte

Le câblage électrique est très réglementé et il convient de savoir qu’un câble a différentes tailles : plus il est épais, plus il laisse passer d’intensité, il faut donc adapter la taille d’un câble électrique à la puissance du circuit électrique auquel il est relié. En règle générale, il faut un câble de 1.5 mm² pour un circuit de 10A, un câble de 2.5 mm² pour du 16A et du 6 mm² pour un circuit de 32A.

De plus, le câblage électrique dispose d’un code de couleur universel et défini selon chaque pays. En France, 3 couleurs montrent la disposition électrique, à savoir le rayé vert/jaune pour le fil de terre qui constitue une réelle sécurité en évacuant les possibles fuites de courant accidentelles et de provoquer une coupure de l’alimentation, le fil bleu pour le neutre (fil de retour du courant au réseau de distribution et qui permet au courant de circuler dans les appareils) et le fil marron, noir ou gris pour ce que l’on appelle la phase, fil amenant le courant et qui doit être bien isolé.

Description

Ensuite, le câblage a un nom composé de chiffres et de lettres qui vont indiquer la tension admissible, le matériau de la gaine, le nombre de fils qu’il contient et la présence (ou pas) d’un fil de terre.
Le câblage électrique permet ainsi d’assurer la distribution du courant électrique tout en protégeant les installations, les biens, les personnes. On retrouve tout ce câblage électrique pour relier le disjoncteur différentiel, un tableau de répartition, etc.